Les prêts immobiliers pour financer votre projet

En plus de vos deniers personnels, vous aurez très certainement besoin de recourir à un ou plusieurs prêts bancaires pour financer votre opération.
Les conditions de prêts varient d'un établissement de crédit à l'autre (taux, critères d’acceptation, assurances…).

Prêt à taux fixe

Le taux est déterminé dans votre contrat de prêt, pour toute la durée de remboursement. Le montant des mensualités et le nombre d'échéances sont fixés dès le départ.

Prêt à taux variable

Le taux peut évoluer à la hausse ou à la baisse, en fonction d’un indice inscrit dans le contrat. Il est fréquent, mais non systématique, que le contrat limite les variations du taux ou leur incidence sur la mensualité ou la durée. Ces prêts, dits“capés”, représentent un moindre risque pour l'emprunteur que les prêts non “capés”.

L'évolution future du taux peut, selon ce qui est prévu dans le contrat de prêt, avoir une incidence, soit sur le montant de la mensualité, soit sur la durée du remboursement, soit à la fois sur la mensualité et la durée.

Les mensualités de remboursement peuvent être :

  • Constantes : pendant toute la durée du prêt.
  • Modulables : le contrat prévoit que la mensualité peut évoluer, à votre initiative et dans certaines limites, selon votre capacité de remboursement. L'utilisation de la modulation peut avoir une incidence sur la durée du remboursement surtout quand elle intervient en début de remboursement.
  • Lissées : lorsque le plan de financement comporte plusieurs prêts, le lissage du prêt principal consiste à ajuster ses mensualités pour que le total des mensualités soit constant.

Les différents types de prêts

Prêt à taux 0%

Le prêt à taux zéro renforcé ou PTZ+

Le prêt à taux zéro est une avance remboursable sans intérêt destinée aux particuliers qui désirent acquérir un logement en vue de l'occuper à titre de résidence principale.

Le prêt à taux zéro+ est soumis à certaines conditions :

Le PTZ+ 2013 est délivré sous conditions de ressources et dès lors que vous êtes considéré comme « primo - accédant », c'est à dire que vous n'avez pas été propriétaire de votre résidence principale dans les deux ans qui précèdent l'offre de prêt ou encore tout simplement si vous devenez propriétaires pour la première fois de votre résidence principale.

  1. Le montant du prêt à taux zéro % renforcé est modulé en fonction de la zone géographique (B1, B2 ou C pour notre région).
  2. La durée de remboursement est fixée en fonction de vos revenus ou du coût de l'opération.

Compte tenu de la complexité du dispositif, nos conseillers en habitat sauront vous calculer le montant exact de votre prêt à 0% renforcé et vous indiquer votre profil de remboursement. N’hésitez pas à les rencontrer.

Le prêt conventionné

Le PC n'est soumis à aucune condition de ressources pour l'emprunteur. Le prêt conventionné s'obtient auprès de toutes les banques qui ont signé une convention avec le Crédit foncier.

Vous devez destiner votre maison à votre habitation principale au moins huit mois par an. Le logement doit être occupé au plus tard un an après l'achèvement ou l'acquisition du logement si elle est postérieure. Toutefois, ce délai est porté à six ans si vous avez acquis ce logement pour l'occuper dès votre mise à la retraite. Enfin, le montant de l'opération n’est pas plafonné.

Le prêt à l'accession sociale (P.A.S.)

Ce prêt conventionné particulier est accordé dans les mêmes conditions que le prêt conventionné classique, en ce qui concerne les normes et les surfaces minimales. Mais il est réservé à des personnes dont les revenus sont inférieurs à des plafonds de ressources spécifiques. Le prêt PAS bénéficie d'un taux d'intérêt réduit par rapport au prêt conventionné.

Le prêt « 1% logement » d'action logement

Pour demander un prêt pour acquisition dans le neuf, il faut être salarié ou retraité depuis moins de 5 ans d’une entreprise du secteur privé non agricole de 10 salariés et plus :

  • en mobilité professionnelle,
  • ou primo accédant de leur résidence principale (c'est-à-dire locataire depuis au moins 2 ans)

Le montant est fixé dans une fourchette de 7000 à 10000 euros en zone C, de 15000 à 20000 euros en zone B1, et dans la limite de 30% du coût total de l'opération.

Durée du prêt de 5 à 15 ans maximum. Taux d'intérêt de 1,5% hors assurance.

Les articles qui pourraient vous intéresser

Lire la suite
Lire la suite